Convection naturelle dans un canal ou libre pour un cylindre court et horizontal attache a une paroi

Translated title of the contribution: Duct-flow versus external-flow natural convection at a short, wall-attached horizontal cylinder

E. M. Sparrow, P. Souza Mendes, M. A. Ansari, A. T. Prata

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

4 Scopus citations

Abstract

Des coefficients de transfert thermique en convection naturelle sont mesurés sur un cylindre court et horizontal fixé à une plaque verticale isotherme de façon que la plaque et le cylindre forment une paroi d’un canal vertical. Le canal est ouvert à l’ambiance au sommet comme à la base, et à part de la plaque et du cylindre les autres parois ne sont pas directement chauffées. On trouve que des coefficients de transfert substantiellement plus élevés peuvent être atteints dans le mode d’écoulement de canal que dans le mode d’écoulement externe (par exemple pour une plaque et un cylindre face à un espace largement ouvert). On mesure des accroissements allant jusqu'à soixante pour cent. L’augmentation est maximale lorsque le conduit est aussi étroit que possible et quand lecylindre est positionné près de l’extrémité la plus basse de la plaque. Les propriétés radiatives de la surface des parois non chauffées du canaljouent aussi dans le degré d’accroissement, avec des surfaces noires conduisant à un plus grand accroissement en vertu de leur température plus élevée, source de convection naturelle.

Translated title of the contributionDuct-flow versus external-flow natural convection at a short, wall-attached horizontal cylinder
Original languageFrench
Pages (from-to)881-889
Number of pages9
JournalInternational Journal of Heat and Mass Transfer
Volume26
Issue number6
DOIs
StatePublished - 1983

Fingerprint

Dive into the research topics of 'Duct-flow versus external-flow natural convection at a short, wall-attached horizontal cylinder'. Together they form a unique fingerprint.

Cite this